Les membres de la communauté

Sommaire de la page :

 

Qu’est-ce qu’une communauté ?

 

La Justice restaurative repose sur l’idée fondamentale que les individus sont « interconnectés » au sein de divers réseaux relationnels familiaux, d’amitié, de solidarité… La communauté est un espace social relationnel au sein duquel les individus évoluent.

La communauté peut ainsi être géographique (une collectivité, un immeuble, une rue). Elle peut aussi être relationnelle (connaissances amicales, de travail, culturelles, de loisirs) dès lors que les personnes qui en font partie se sentent unies par des liens de solidarité.

Définie par l’ouverture à autrui et le respect de l’autre, l’idée de "communauté" se distingue donc du communautarisme, qui au contraire, relève du repli sur soi ou un groupe restreint, hermétique voire hostile à autrui.

 

Le rôle des membres de la communauté dans les Rencontres Détenus-Victimes (RDV) et Rencontres Condamnés-Victimes (RCV)

 

Les deux membres de communauté (ou "représentants de la communauté") intervenant dans le cadre de ces rencontres ont pour rôle, sans interférence avec celui des animateurs, de manifester, par leur présence, la solidarité de la communauté à l’égard des participants victimes et infracteurs, l’intérêt porté par la société à la réparation la plus complète des répercussions du conflit nées de l’infraction. Par leur soutien moral et leur présence, ils encouragent les participants dans leur implication et promeuvent la reconstruction du lien social au sein de la communauté.

Ils pourront également témoigner auprès de leurs communautés d’appartenance, le cas échéant, de l’équité du processus restauratif et des bénéfices retirés par la plupart des participants.

Se gardant de tout jugement de valeur lors des échanges, les membres de la communauté participent à la mesure dans une posture de neutralité bienveillante. Partageant leurs propres sentiments et réactions aux échanges, ils peuvent encourager et soutenir les participants (victimes et infracteurs) lors de leur prise de parole. Ils peuvent encore rappeler, en cas de nécessité, que les conséquences et répercussions du crime sont autant d’atteintes à la paix sociale. Le cas échéant, ils n’hésitent pas davantage à souligner les responsabilités de la communauté dans l’émergence et la cristallisation de l’acte criminel et/ou l’insuffisante  protection des victimes.

Ce rôle étant spécifique, ils doivent y être formés préalablement à leur première participation à une session de RDV ou de RCV.

 

Le rôle de membre de la communauté dans un Cercle restauratif

 

Dans le même esprit que lorsqu’il participe à une RDV ou RDV, le membre de la communauté participant à un Cercle restauratif est présent pour manifester sa solidarité à l’égard de la victime, de l’infracteur et de leurs proches.

Plus concrètement, dans le cadre de la mise en place d’un plan restauratif, le membre de la communauté peut s’engager à apporter son soutien à la victime, à l’infracteur, dans leurs démarches de restauration et dans le cadre de l’accomplissement de leurs engagements éventuels.

 

Le rôle de membre de la communauté dans un Cercle de Soutien et de Responsabilité (CSR) ou Cercle d'Accompagnement et de Ressources (CAR)

 

Agissant toujours pour apporter leur soutien à l’infracteur, membre principal du Cercle, les membres de la communauté, spécifiquement formés et ayant accepté de s’impliquer dans le CSR, prennent part au "Cercle d’accompagnement" du CSR.

C’est ce cercle de personnes qui entoure de manière soutenue l’intéressé de sa sortie de prison jusqu’à la reconquête la plus complète possible de son autonomie.

Ils vont accompagner le membre principal dans ses démarches destinées à consolider ses besoins essentiels de réinsertion (logement, travail, soins) et dans les aspects très concrets de sa vie quotidienne. Il sont aussi présents pour l’aider à se (re)socialiser, travailler avec lui sur la (ré)acquisition de compétences sociales indispensables à la réintégration de la communauté.

De la même manière, les membres de la communauté appartenant au "cercle ressource" s’engagent aux côtés des membres du "cercle d’accompagnement" pour lui prodiguer des conseils au cas de difficultés nouvelles rencontrées par le membre principal.

I.F.J.R, BP 70131, 64001 PAU CEDEX 01