L'Institut Français pour la Justice Restaurative

Sommaire de la page :

 

Pourquoi un Institut pour la Justice restaurative ?

 

L'Institut Français pour la Justice Restaurative (IFJR) a été créé en 2013 suite à l'organisation de la Conférence de consensus sur la prévention de la récidive, installée par la Ministre de la Justice, Christiane Taubira, en février 2013. La Justice restaurative est alors apparue comme une réponse pertinente à la crise que traverse notre système de justice pénale, en totale complémentarité avec les dispositifs existants.

Depuis lors, nous avons à cœur de permettre la tenue d’un débat spécifique autour de la Justice restaurative. Ce débat est aujourd’hui alimenté à la fois par la recherche et par la pratique.

Notre démarche est simple, fondamentalement participative, elle a pour finalité le partage des connaissances et des expériences.

La pratique de la justice restaurative dans le monde depuis plus de 40 ans offre à la France l’opportunité de développer des programmes de justice restaurative parfaitement adaptés aux besoins des personnes victimes et auteurs d’infractions pénales, à leurs proches et à leurs communautés d’appartenance, dans le respect de la dignité et de l’humanité de chacun. Les connaissances scientifiques issues de la recherche fondamentale et appliquée en la matière peuvent être rapidement mobilisées au sein d’une organisation comme l’IFJR, accoudée à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA) et présidée par le Pr. Robert Cario, pionnier de son intégration en France, en collaboration avec d’autres chercheurs.

L’IFJR tire également parti de l’expérience des praticiens de l’aide aux victimes, de la médiation et de l’accompagnement socio-judiciaire, qui mènent des actions en lien avec la Justice restaurative depuis de nombreuses années. L’IFJR entretient ainsi des relations étroites avec ses partenaires, notamment l’Institut National d’Aide aux Victimes et de Médiation (INAVEM).

Une première session de Rencontres Détenus-Victimes (RDV) a ainsi été organisée à la Maison centrale de Poissy en 2010 par l’Inavem, la Maison centrale de Poissy, le Service d’insertion et de probation des Yvelines, avec le concours de ceux qui allaient fonder, trois ans plus tard, l’IFJR. Une journée de synthèse évaluative s’était d’ailleurs tenue à l’UPPA en 2011, à la suite de celle de l’École Nationale d’Administration Pénitentiaire (ENAP) et avait donné lieu à la publication d’un ouvrage faisant maintenant référence.

Il est désormais possible pour les personnes victimes et auteurs d'infractions pénales de se voir proposer une mesure de justice restaurative, dans toutes les procédures pénales et à tous les stades de la procédure (article 10-1 du Code de procédure pénale).

 

Quelles sont nos principales actions ?

 

L’IFJR œuvre quotidiennement au développement de la justice restaurative en France, en soutenant et en accompagnant toutes les personnes intéressées.

Nous contribuons à l’information du public sur la justice restaurative, sur « ce qu’elle est » et sur « ce qu’elle n’est pas », sur ses promesses et les moyens disponibles pour les atteindre. Cette information passe par notre site internet, des publications et l’organisation de séminaires de sensibilisation dans le cadre de notre programme « Passeur de justice restaurative ».

Nous contribuons à l’affirmation des pratiques de justice restaurative en France et dans le monde, en soutenant la professionnalisation des intervenants. Nous proposons des formations à l’ensemble des mesures de Justice restaurative, en partenariat avec l’INAVEM. Nous proposons un panorama et un suivi de l’ensemble des programmes de justice restaurative en France, au travers d’un Observatoire des pratiques et un annuaire des organisations et services promoteurs de mesures de justice restaurative. Nous veillons au respect des principes fondamentaux de la justice restaurative sur la base d'un Code de déontologie adopté par l'ensemble des organisations que nous accompagnons.

Nous contribuons au développement des programmes de justice restaurative en accompagnant les organisations qui le souhaitent dans la conception, la création et le développement de leurs projets dans ce domaine. Nous les aidons à intégrer, de la manière la plus optimale, leurs programme en totalement complémentarité avec le  système de justice pénale.

Par l’évaluation de ces programmes, nous contribuons également à développer les connaissances disponibles en matière de justice restaurative, en France et dans le monde.

Les mesures proposées et promues par l’IFJR sont mises en œuvre selon des protocoles évalués scientifiquement, à la pointe des innovations, au bénéfice de la restauration des personnes et du rétablissement de la paix sociale.

Video

Découvrez l'Institut Français pour la Justice Restaurative (IFJR)

L’IFJR œuvre quotidiennement au développement de la justice restaurative en France, en soutenant et en accompagnant toutes les personnes intéressées. Découvrez toutes les actions de l'Institut à travers cette vidéo présentée par le Pr. Robert Cario (Président de l'Institut).
I.F.J.R, BP 70131, 64001 PAU CEDEX 01