Évaluation du projet de démonstration des Cercles de support et de responsabilité

Auteur(s) : J.A. CHOUINARD, Ch. RIDDICK

Titre : Évaluation du projet de démonstration des Cercles de support et de responsabilité

Année : 2015    

Type de mesure : Cercles de soutien et de Responsabilité (CSR)

Lieu(x)/ localisation : Canada

Méthodologie : L’approche participative a été privilégiée par la présente recherche qui a concerné 3 sites : la Colombie-Britannique, le Saskatchewan et l’Ontario. Elle se fonde sur des méthodes mixtes pour mesurer à la fois les questions portant sur les résultats et les questions touchant les processus. Afin de conduire cette étude, différentes méthodes de recueil des données ont été utilisées entre janvier 2013 et juillet 2014. De nombreux documents ont été consultés tels que la documentation relative au programme, les rapports d’activités mensuels et trimestriels, les cahiers de bord des bénévoles et les dossiers judiciaires des délinquants sexuels. Les résultats de l’évaluation STABLE 2007 ainsi que ceux des sondages menés auprès des bénévoles des cercles mais aussi ceux des entrevues conduites auprès des coordonnateurs des structures et des bénévoles tout comme des études de cas constituent également autant de matière ayant nourri l’évaluation. Des questionnaires relatifs au processus et aux résultats des CSR ont été élaborés. Pour les premiers il s’agissait de vérifier la validité des théories sous-tendant les programmes et d’en comprendre le dérouler ainsi que les principales tendances et les grands problèmes liés à leur mise en œuvre. Pour les seconds, l’objectif était de déterminer les résultats prévus et imprévus, au niveau micro et macro (progression personnelle de la personne participant au processus, effet sur la récidive, etc).

Résultats quantitatifs et qualitatifs : Les conclusions formulées par les auteurs sont le résultat de l’intégration, la synthèse et la triangulation des données tirées des constations dans la mesure où elles sont reliées chacune à des questions spécifiques de l’évaluation. L’étude a permis de constater que les CSR contribuent à diminuer le nombre d’incidents de récidive chez les membres principaux pendant leur participation au cercle. La recherche pose la question de la définition de la réintégration des personnes et constate le besoin de recherches en la matière afin de déterminer quand et comment est constituée cette réintégration (elle varie selon la durée de l’incarcération, les antécédents familiaux, le niveau de risque, etc). Les CSR parviennent à aider les membres principaux à réaliser la transition entre l’incarcération et la vie au sein de la collectivité, à combler leurs besoins fondamentaux sur le plan physique, émotif et social et servir des exemples concernant les comportements pro-sociaux. Le ratio de rentabilité d’un CSR est de 52 806$, c’est le montant qui doit être investi dans un cercle sur 5 ans afin qu’il atteigne ses résultats en terme d’intégration sociale et de non-récidive. Le ratio coût-avantages s’élève à 4,60$, c’est-à-dire que chaque dollar investi dans les CSR pour empêcher la récidive représente une économie de 4,60$ pour la société en termes de coûts du système judiciaire, dans le domaine de la sante, perte de productivité et enfin de douleurs et de souffrances. Le financement d’un projet ayant pour cible une population aussi stigmatisée (délinquants sexuels) constitue un défi en particulier pour l’expansion des CSR qui ne pourrait se réaliser que par la sensibilisation des populations afin qu’elles comprennent le fonctionnement et l’objectif des cercles. Ces derniers fonctionnent bien grâce aux liens tissés au sein des cercles dans la mesure où pour un grand nombre de membres principaux c’est la première fois dans leur vie qu’ils entretiennent des relations saines avec des gens qui s’intéressent véritablement à leur bien-être (sans rémunération). C’est donc la relation en tant que telle et la nature bénévole de la démarche qui sont à la base du succès des CSR.

Remarques : Le succès des CSR mesuré par cette évaluation pose toutefois la question de son adaptation à d’autres contextes que celui du Canada et de sociétés dans lesquelles le concept de communauté est culturellement très présent.

I.F.J.R, BP 70131, 64001 PAU CEDEX 01