La victime : aspects juridiques et criminologiques

Article paru dans l'ouvrage publié sous la direction d'Alain Boulay, Victimes... de l'image à la réalité, l'Harmattan, Sciences criminelles, 2003, pp. 45-61.

L’auteur revient sur l’émergence de la reconnaissance du statut de victime et de la prise en considération de celle ci et des conséquences et répercussions nées de l’infraction. Il évoque l’absence de définition unanime de la victime au regard du droit criminel et de la criminologie. Cette absence de consensus de définition de la victime, à laquelle l’auteur met fin en en proposant une, a de multiples conséquences pour les personnes victimes ; parmi elles : des incohérences caractérisant la place et le rôle de la victime dans le règlement judiciaire de sa victimisation (directe ou indirecte) ; une méconnaissance des besoins des victimes et de l’accompagnement psychologique, sociale et juridique dont elles doivent pouvoir bénéficier. Il propose plusieurs pistes d’intervention afin d’éviter l’aggravation de la répression à l’égard des infracteurs au prétexte des victimes ; l’emprise démesurée du marché privé de la sécurité et la déresponsabilisation assurantielle massive. Il s’agit notamment de placer les victimes au centre des dispositifs judiciaires, psychologiques et sociaux, rendant ainsi possible leurs reconnaissances.

 

I.F.J.R, BP 70131, 64001 PAU CEDEX 01