Participation in victime-offender mediation and the prevalence and severity of subsequent delinquent behavior : a meta-analysis

Auteur(s) : W.R. NUGENT, R.M. WILLIAMS, M.S. UMBREIT

Titre : Participation in victime-offender mediation and the prevalence and severity of subsequent delinquent behavior : a meta-analysis

Année : 2003

Type de mesure : Médiation restaurative pour mineurs

Lieu(x)/ localisation : États-Unis

Méthodologie : L’article présente les résultats d’une méta-analyse conduite sur les VOM (Victim offender mediations) ou médiations restauratives. Trois questions de recherches sont posées : 1-Est-ce que les différences entre le taux de récidive des groupes participants à une médiation et ceux n’y ayant pas participé sont les mêmes pour toutes les études menées ?, 2- Si non, quels facteurs semblent à l’origine de la variation entre les deux groupes : expérimental et de contrôle ?, 3- Existe-t-il un lien entre la participation à une médiation et la diminution de la fréquence ou de la gravité des comportements criminels subséquents ?

Pour être inclue dans la méta-analyse, l’étude doit concerner de jeunes auteurs, avoir analysé le lien entre la participation à une médiation et la fréquence ou la gravité du comportement criminel subséquent et avoir utilisé au moins un groupe de participants à une médiation et un groupe contrôle de non participants.

Une des explications plausibles aux différences entre les taux de prévalence pour les jeunes participants à une médiation et les non-participants est la constitution de groupes qui initialement ne sont pas équivalents en termes de récidive potentielle (par exemple le groupe expérimental est composé de primo-délinquants dont l’infraction est commise contre les biens, tandis que le groupe de contrôle rassemble des multirécidivistes impliquant des infractions avec violence). Afin de déterminer quelles études utilisaient des groupes équivalents, une « échelle de qualité méthodologique » a été établie avec un score de 0 à 12, le plus élevé correspondant à des groupes initialement équivalents et à une étude randomisée (la répartition dans les groupes est réalisée de manière aléatoire). D’autres facteurs peuvent expliquer cette différence entre les taux de prévalence : le type d’échantillon utilisé, la différence entre les groupes due à une proportion plus élevée dans l’un par rapport à l’autre d’auteurs ayant commis des agressions, la définition de la récidive utilisée, etc.

15 études sur 19 sites ont été sélectionnées pour la méta-analyse aboutissant ainsi à un échantillon de 9 037 jeunes pour lesquels des données sur la fréquence de leur récidive sont disponibles.

Résultats quantitatifs : Les participants ont un taux de récidive 26% moins élevé que les non participants. Dans 11 des 15 études analysées les participants à la médiation récidivent à un taux moins élevé que les non participants, cette différence est significative dans 7 études. Pour 4 études, les non-participants récidivent moins que les participants mais cette prévalence n’est significative que dans une étude. Il existe des différences significatives entre les études utilisant une définition étroite de la récidive et celle lui préférant une définition plus large, l’utilisation de la première permettrait une évaluation de meilleure qualité.

Résultats qualitatifs : Les résultats relatifs à la sévérité de la récidive sont constants et homogènes à travers les études menées et démontrent que les participants à une médiation commettent des infractions moins graves que les non participants en cas de récidive.

De façon générale, les résultats de la présente méta-analyse confirment les résultats positifs des approches restauratives sur les auteurs mineurs, les victimes et les communautés.

Remarques : L’article met en exergue les biais et les différences méthodologiques pouvant exister dans les évaluations des effets des mesures restauratives en particulier concernant la récidive.

Lien : http://c.ymcdn.com/sites/nafcm.site-ym.com/resource/resmgr/Research/2_Participation_in_Victim-Of.pdf

I.F.J.R, BP 70131, 64001 PAU CEDEX 01