Sacro youth justice services evaluation report April 2004-March 2005

Auteur(s) : W.J. NICOL, S. KIRKWOOD, L. MACFARLANE

Titre : Sacro youth justice services evaluation report April 2004-March 2005                         

Année : 2006

Type de mesure : Conférence et médiation restauratives (SACRO)

Lieu(x)/ localisation : Écosse

Méthodologie : SACRO (Safeguarding communities- reducing offending) propose une large gamme de services basés sur les besoins aux jeunes âgés de 8 à 17 ans. Ces services s’appuient sur les principes de la justice restaurative, comme moyens de répondre à la fois aux comportements criminels et anti-sociaux. Ils peuvent être proposés en tant que mesure préventive ou après la commission d’une infraction, en offrant un soutien aux personnes affectées par l’acte. Le but est de leur permettre de s’impliquer activement dans le processus de justice restaurative. La présente évaluation concerne les services de justice des mineurs de 19 autorités locales et a été conduite entre le 1er avril 2004 et le 31 mars 2005. 1360 cas ont été pris en charge et clôturés, 876 jeunes ont pris part à une mesure restaurative (64%).

Résultats quantitatifs : Les principaux résultats sont les suivants : la capacité d’orientation des cas vers la justice restaurative a augmenté de 14% entre avril 2004 et mars 2005 ; la majorité des cas sont complétés dans le délai prévu par les protocoles, 67,7% des affaires ont été clôturées dans les 3 mois suivant leur orientation vers le service ; 3224 personnes ont reçu un soutien des Services de justice des mineurs ; la plupart des affaires pour lesquelles les jeunes auteurs sont orientés sont du vandalisme (22%) ou des agressions (21%) ; 64% des jeunes auteurs souhaitaient prendre part à la mesure restaurative proposée ; 73% des personnes victimes à qui la mesure a été proposée ont accepté d’y participer ; 68% des jeunes participants se sont impliqués d’une manière ou d’une autre auprès de leur victime ; un auteur sur cinq a rencontré sa victime et une victime sur quatre a rencontré son auteur ; 43% des personnes victimes étaient des adultes ; 16% avaient moins de 16 ans ; 93% des jeunes auteurs disent être désolés et reconnaissent leur responsabilité avant même leur participation à la mesure (questionnaire préalable) ; 97% des accords ont été complétés avec succès ; 74% des jeunes auteurs participants et primo délinquants n’ont pas récidivé dans les 12 mois. Sur 180 jeunes, après 1 an, 70% n’ont pas récidivé, les primo délinquants présentant un taux de non récidive de 86%.

Résultats qualitatifs : Parmi les personnes ayant accepté de répondre anonymement au questionnaire post-mesure de justice restaurative : 85% des personnes victimes recommanderaient le service à d’autres personnes ; 90% des jeunes disent que leurs perceptions relatives à l’infraction ont changé ; 67% des parents disent avoir vu des changements de comportement positifs ; 81% des personnes victimes disent sentir que le service les a aidées à « influencer » les jeunes ; 58% comprennent mieux comment les jeunes sont passés à l’acte ; 89% des jeunes ont une meilleure idée de l’impact de leur action sur les autres, 78% disent que prendre connaissance des répercussions sur les personnes a changé ce qu’ils pensaient d’elles ; 97% des parents et des tuteurs recommandent la mesure.

Remarques : L’évaluation mesure la satisfaction des participants, l’impact sur la récidive mais également les perceptions des familles et des communautés impliquées notamment à travers des exemples précis qui illustrent les résultats mis en exergue.

Lien : http://www.restorativejusticescotland.org.uk/YJ_Eval_Report_04-05.pdf

 

I.F.J.R, BP 70131, 64001 PAU CEDEX 01