Le 27 septembre s'est tenu à Châteauroux un colloque sur la justice restaurative organisé par le SPIP du Cher, le SPIP de l'Indre et le pôle de formation de Châteauroux.

Robert Cario, président de l'IFJR, est intervenu en premier lieu pour présenter la justice restaurative, son historique et faire découvrir les différentes formations sur la justice restaurative ainsi que les protocoles qui encadrent les rencontres.

Jean Baptiste Tabi, CPIP au SPIP du Val d'Oise a poursuivi sur un retour d'expérience de justice restaurative en milieu ouvert avant de laisser place à une première phase d'échanges.

Noémie Micoulet, chargée de mission accompagnement, formation et communication au sein de l'IFJR a introduit l'après-midi sur l'expérimentation des RDV et RDC à la maison centrale de Poissy et sur l'orientation des personnes à une mesure de justice restaurative avant de projeter un film relatif aux rencontres détenus victimes qui ont eu lieu à la maison centrale de Poissy.

La dernière intervention a été menée par Linda Testouri, chargée de mission déradicalisation et justice restaurative au sein de l'Association de Recherche en Criminologie Appliquée. Elle a porté sur une présentation de l'association et de la justice restaurative selon les protocoles menés par l'Arca.

Des échanges riches et fructueux ont ponctué le déroulement de cette jour.

Un article est paru à cette occasion sur la Nouvelle République de l'Indre interviewant Koman Sinayoko, directeur du Service pénitentiaire d'insertion et de probation de l'Indre sur la justice restauative et son développement potentiel dans les départements de l'Indre, du Cher et de la Nièvre. 

Suivez-nous !
Catégories :