Menu

Radicalisation, terrorisme et mesures de justice restaurative

Publié par Benjamin Sayous le

(De gauche à droite) Jeremy Bridier, Robert Cario, Alexandre Carlier, Géraldine Blin et Ouisa kies.

Le 4 novembre 2015, Robert Cario (Président de l’Institut) s’est réunis avec Géraldine Blin (DFSPIP, SPIP 95), Ouisa Kiss (sociologue CADIS/EHESS, Association dialogues citoyens), Alexandre Cartier (CPIP, SPIP 95) et Jeremy Bridier (Juriste, Association Française des Victimes du Terrorisme) dans le cadre d’un groupe de travail, organisé au sein du SPIP du Val d’Oise (95), pour envisager les possibilités de développement d’un programme de justice restaurative en matière de radicalisation et de terrorisme.

Dans le cadre de cette réunion de travail, plusieurs mesures de justice restaurative ont été évoquées, notamment les conférences restauratives post-sententielles, en ce qu’elles permettent d’associer les proches des personnes infracteurs et victimes à la rencontre restaurative.

Suivez-nous !
Catégories :