L’Institut Français pour la Justice Restaurative (IFJR) est une organisation dédiée au développement d’une justice restaurative, dans le champ pénal et hors du champ pénal, respectueuse des plus fortes valeurs consacrant le respect de la personne humaine.
Plus spécifiquement, toutes les actions conduites directement par l’IFJR ou soutenues par elle tendent au respect des valeurs suivantes :

-la dignité, l’intégrité et la sécurité de la personne humaine ;
-le droit de la personne humaine à l’autodétermination ;
-le dialogue comme mode premier de régulation des conflits entre les personnes ;

Enfin, l’IFJR promeut une justice restaurative qui ne saurait s’incrire dans une vision purement punitive de la justice. Nous avons la conviction qu’un système de justice criminelle est possible, en d’autres termes, qu’il est possible de sanctionner sans punir, sans faire souffrir, mais en donnant des opportunités de réparation, de réhabilitation et de réinsertion. C’est le projet qui avait été celui du Travail d’intérêt général, il y a trente ans, c’est celui aujourd’hui, d’une justice restaurative complémentaire de la justice pénale.
De manière plus générale, en posant le dialogue comme mode premier de régulation des conflits, c’est tout le projet social de la justice restaurative que nous incluons dans nos valeurs. Une société où les citoyens font l’apprentissage du dialogue est une société moins violente (ce qui intègre donc une justice restaurative de prévention), plus démocratique et plus juste. En transformant les relations interindividuelles, voire intracommunautaires, la justice restaurative contribue à un mouvement de transformation des rapports sociaux (prévention sociale, dispositifs reposant sur l’intelligence sociale et la prise de décisions collective ou decision making, démocratie participative).